Eglise Sainte-Radegonde

Reine des Francs, Radegonde fonde à Poitiers vers 555 le monastère Sainte-Croix, premier monastère féminin en Gaule. A sa mort en 587, elle  est inhumée dans l’église Sainte-Marie-hors-les-Murs, qu’elle venait de faire construire non loin de son monastère. L’église prend alors le vocable de « Sainte-Radegonde ».
Eglise de pèlerinage, sa façade présente un clocher-porche du XIe siècle précédé d’un parvis de justice. Le portail (XVe siècle) donne accès à la nef, refaite au XIIIe siècle dans le style gothique Plantagenêt, éclairée par une série de vitraux des XIIIe et XIVe siècles, relatant la vie de Radegonde. La crypte, semi-enterrée sous le chœur, abrite le tombeau de la sainte, objet d’une vénération attestée depuis le Moyen âge.

 

Oeuvres présentées à l'église Sainte-Radegonde

Jung Marie, The Song of the Long-lasting Joy

Kimsooja, To Breathe

Eglise Sainte Radegonde
17 rue du Pigeon Blanc
Tous les jours, 9h-18h
Entrée gratuite

Localiser