Rirkrit Tiravanija

Thaïlandais né en 1961 à Buenos Aires en Argentine, Rirkrit Tiravanija incarne l’artiste nomade qui,  dans un contexte de globalisation, éprouve le besoin de reformer des micro-communautés. Vivant entre Berlin, New York et Chiang Mai, il invite les visiteurs à entreprendre une traversée de son œuvre. Sa pratique s’est focalisée sur des projets centrés sur le partage et la participation des visiteurs. Le descriptif de ses travaux se termine le plus souvent par « lots of people » (« beaucoup de gens »).
Il questionne le format des œuvres d’art et le système de l’exposition. Il mêle performance, sculpture, installation et transforme l’espace artistique en un lieu d’interaction sociale. Par la transformation de centres et galeries d’art en banquets, ateliers d’impression, ou stations de radio pirates, l’artiste s'applique à dépasser les limites spatiales et temporelles habituelles du « white cube ».
Le travail de Rirkrit Tiravanija a été présenté lors de nombreuses expositions de renom (Biennale de Venise en 1993 et 1999, Biennale de Liverpool en 2002 et 2004, Biennale de Sao Paulo en 2006, etc.) et a fait l’objet d’expositions personnelles au MoMa de New York (1997), au Los Angeles County Museum of Art (1999) ou encore au Musée d’art moderne de la Ville de Paris (2005)